UMO est présent dans quatre pays: Sénégal | Mali | Burkina Faso | Cote d'Ivoire
Le recruteur fait son marché  Mettez-vous sur sa route

Le recruteur fait son marché Mettez-vous sur sa route

 

Le recruteur adore« farfouiller »sur les sites à la recherche de bons candidats, en parallèle des annonces qu’il a déposées. Cela peut surprendre quand on sait qu’un recruteur, à la suite d’une annonce, peut recevoir plus de 500 candida-tures en une seule journée pour peu que le descriptif du poste soit alléchant. Onpourrait penser que cela lui suffit et que parmi toutes ces personnes intéressées,il doit bien y avoir« la perle rare », et pourtant non. Cela fait d’autant plus mal aucœur quand il dit ensuite ne pas avoir le temps de rencontrer tous ceux qui ont postulé ni de tenir informés ceux qu’il a rencontrés. C’est donc une aberration et pourtant une réalité qu’il vous faut prendre en compte.

Cette double démarche de recherche de candidats a ses raisons (que la raison ignore) : ce mouvement a été initié par les entreprises clientes des cabinets de recrutement. Quand elles rémunèrent un cabinet pour recruter un candi-dat, elles attendent que celui-ci édite une ou plusieurs annonces sur des sitesde recherche, certes, mais qu’il aille également « chasser » le candidat. Cette« chasse » a lieu dans les entreprises mais aussi dans les CVthèques des sitesd’emploi.

Les entreprises qui recrutent sans passer par un cabinet ne diffusent passystématiquement d’annonces afin de ne pas être assaillies de candidatures qu’elles ne seraient pas en mesure de traiter. Elles préfèrent la consultation des CVthèques Internet qui leur permet de choisir elles-mêmes des candidats ennombre limité.

Cela coûte souvent moins cher que la mise en ligne d’une annonce sur plu- sieurs semaines. Certains sites de recherche d’emploi proposent même aux employeurs des consultations gratuites.