UMO est présent dans quatre pays: Sénégal | Mali | Burkina Faso | Cote d'Ivoire
Chargé(e) de Projet – Appui à la gestion et gouvernance de la santé communautaire

CDD

A propos de L'ONG

 

ONG internationale qui a pour mission de sauver des vies et de réduire la morbi/mortalité dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Basée dans plus de 30 pays (principalement d'Asie et d'Afrique), l'organisation met en oeuvre des programmes visant à renforcer les capacités des gouvernements et du secteur privé afin d'améliorer la performance des systèmes de santé. Ces programmes sont axés essentiellement sur le financement de la santé, les soins de santé primaires, les maladies infectieuses et non transmissibles, la santé maternelle et infantile, et la couverture sanitaire universelle.

 Depuis 2018, L'ONG travaille en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et du Développement Social du Mali sur la conception, la budgétisation et la mise en oeuvre des projets de renforcement du système de santé financés par GAVI et le Fonds Mondial, particulièrement sur les composantes rénovation, accréditation et gouvernance des Centres de Santé Communautaires (CSCom).

 

Contexte

 

Au Mali, les centres de santé communautaires (CSCom) forment le principal front du système de santé et sont le premier point de contact pour la majorité des malades à la recherche de soins. Malgré cela, la qualité des soins offerte dans de nombreuses de ces structures de santé est déficiente.

 

Des bonnes pratiques de gouvernance associées à une bonne gestion des établissements de santé communautaires sont essentiels pour fournir des soins de qualité. Cependant de nombreuses Associations de Santé Communautaire (ASACO) ne remplissent pas leurs fonctions fondamentales : seulement 35 % des ASACO respectent l'implication féminine recommandée dans le conseil d'administration, et 84% des ASACO sont considérées « non fonctionnelles » puisqu'elles ne tiennent pas des réunions régulières de leur conseil d'administration. De nombreux acteurs responsables pour la gouvernance des ASACO ont peu ou pas de formation spécialisée et ne disposent pas des outils pour effectuer leur travail efficacement de façon transparente. D'un autre côté, certaines ASACO ont trouvé des façons innovantes d'impliquer la communauté et à investir dans la qualité des soins offerts, et ces idées devraient servir d'inspiration et être mises à échelle.

 

 

A propos du poste

 

L'ONG  recherche un(e) Chargé(e) de Projet, pour mener un projet d'amélioration des soins de santé primaire de qualité au Mali, ciblant spécifiquement le renforcement de la gestion et la gouvernance des ASACO et CSCOM.

 

Le/la chargé(e) de projet travaillera en étroite collaboration avec des décideurs clés du Ministère de la Santé et du Développement Social, ainsi que ses partenaires, pour développer un plan d'analyse approfondi rigoureux pour identifier les goulots d'étranglement et un processus d'accompagnement d'activités ciblées pour les adresser. L'objectif est d'avoir un impact tangible sur la gestion et la gouvernance des structures de santé au niveau communautaire et de générer des connaissances.

 

Le/la candidat(e) sélectionné(e) sera supervisé(e) par le coordonnateur pays de L'ONG  et travaillera en étroite collaboration avec l'Unité de Mise en Œuvre de Renforcement du Système de Santé (UMRSS) du Fonds Mondial / GAVI et les autres collègues et équipes de L'ONG  au niveau du Mali et à international.  Les programmes de L'ONG  étant relativement nouveaux au Mali, le/la chargé(e) de projet devra avoir un esprit entrepreneurial, être à l'aise à opérer dans un environnement où tout n'est pas défini, et jouera un rôle clé dans l'élaboration de futurs projets autour du renforcement du système de santé.

 

L'ONG  recherche un/une chargé(e) de projet ayant une expérience en santé publique en Afrique/Mali, ainsi qu'une expérience de gestion et des capacités d'analyse poussées pour fournir un appui technique de qualité au Ministère de la Santé et du Développement Social. Le/la chargé(e) de projet sera basé(e) à Bamako et interagira avec les principaux acteurs du gouvernement, les bailleurs de fonds, et le reste de la communauté locale et internationale au Mali. Il/elle doit donc parler couramment le français et avoir d'excellentes compétences en matière de communication, de relationnel avec des acteurs séniors au niveau du ministère et du gouvernement. Il/elle doit être capable de travailler de manière indépendante avec un minimum de supervision et avoir un engagement fort pour l'excellence avec un sens aigu du détail.

 

Veuillez noter qu'il s'agit d'un poste non accompagné. L'ONG  ne prendra pas en charge la relocalisation, le logement et le transport des personnes à charge et des conjoints des employés basés au Mali, pour le moment.

 

Responsabilités

 

Le/la chargé(e) de projet appuiera le gouvernement dans la mise en place d'un projet de renforcement de la gestion et la gouvernance des ASACO et CSCOM. Les activités spécifiques seront à définir en collaboration avec le ministère de la Santé et du Développement Social et pourront inclure les éléments suivants :

  • Effectuer un diagnostic approfondi des CSCom/ ASACO, afin d'identifier les goulots d'étranglement en termes de gestion administrative et financière et de gouvernance, et leurs causes profondes (développer un protocole et des outils validés ; former, déployer et superviser une équipe pour faire la collecte ; analyser les données et disséminer les résultats de façon participative avec les acteurs concernés).
  • Sur la base des résultats et recommandations issus de cette analyse, affiner et contextualiser les modules de formations disponibles sur la gestion et la gouvernance des CSCom / ASACO, et mener des formations ciblées avec le personnel clés des structures.
  • Accompagner les CSCom/ASACO dans un processus d'identification, priorisation et planification d'activités visant à renforcer leur gestion et gouvernance à travers l'élaboration de micro-plans, et produire des recommandations visant l'échelle opérationnel et stratégique au Ministère de la santé.
  • Assurer un suivi de la mise en oeuvre des micro-plans et autres outils/recommandations issues du processus puis effectuer une analyse d'impact (collecte de données post-intervention) afin d'extraire des leçons et apprentissages, et pour adapter le processus de façon itérative.
  • Conseiller le gouvernement sur des possibilités de mise à l'échelle d'une stratégie de renforcement de la gestion et de la gouvernance au niveau des soins de santé primaires, ou d'intégration du dispositif avec d'autres efforts en cours (e.g., accréditation) en lien avec les priorités nationales.
  • Elaborer et mener à bien les champs d'activités de l'appui de L'ONG  au Ministère de la santé pour le renforcement des soins de santé primaires selon les priorités gouvernementales et l'évolution des besoins d'appui du Ministère de la santé, incluant l'exploration de certaines opportunités entre le ministère de la santé et certains bailleurs/partenaires techniques.
  • Agir en tant que conseiller clé auprès des parties prenantes du gouvernement sur les problématiques de renforcement des soins de santé primaires, et assurer un partage continu d'information avec l'équipe de l'UMRSS (rénovation, accréditation, ASC, etc.) et avec les partenaires qui travaillent sur la thématique.
  • Autres tâches potentielles assignées par le superviseur.

 

 

Profil recherché

  • Un Master avec au moins 5-7 ans d'expérience dans un environnement exigeant, idéalement en santé publique, y compris dans le conseil en stratégie ou la gestion de projets techniques complexes, avec des niveaux de responsabilité et de leadership croissants ;
    • Expériences en formation/recherche/renforcement des capacités, particulièrement axée sur la recherche action et le développement de modules pédagogiques de formation ou de l'amélioration de la qualité sont un atout ;
D'excellentes compétences en matière d'organisation et de gestion, notamment en ce qui concerne la gestion du temps et la gestion de projets. Une capacité à gérer plusieurs tâches simultanément et à établir des priorités et gérer des projets sous pression ;De solides compétences d'analyse quantitatives ainsi qu'une capacité à analyser les systèmes de manière holistiqueDe solides compétences de présentation et de rédaction, y compris une bonne maîtrise de MS Excel, Power Point et de Word.Des expériences passées dans la santé publique en Afrique Sub-saharienne. Des expériences au niveau de la santé primaire et communautaire sont préférables ;D'excellentes compétences en matière de gestion des relations, y compris une expérience dans le développement et la gestion de relations gouvernementales ;Autodidacte avec une expérience confirmée dans le lancement de nouveaux projets ou initiatives et un fort esprit d'analyse ;Une forte capacité à établir un consensus entre des groupes multipartites divers et une capacité à travailler dans un environnement multiculturel ;Une solide éthique de travail, d'humilité, d'intégrité ;Une maîtrise forte du français (écrit et oral) et un niveau d'anglais intermédiaire au minimum.